Les besoins

Cela faisait un temps que l'idée me trottait dans la tête: entre le besoin d'accéder aux même données depuis mes multiples PC's et la nécessité de partager un certain nombre de fichiers - principalement des photos - avec les autres utilisateurs (enfin: -trices) de mon réseau local, le besoin de disposer d'un serveur s'était fait de plus en plus pressant.

Au début, il y a 2 ou 3 ans,  je penchais pour une option de type serveur entrée de gamme disposant de 2 disques en RAID, bref, une boîte dans les 1.000 €, avec Linux comme OS. Mébon, un serveur, c'est une boîte qui tourne en permanence en consommant de l'électricité et en faisant du bruit, ce qui, pour une utilisation domestique, me faisait hésiter.

J'ai décidé il y a un an de transformer ma collection de CD's - légale ;-) - en .MP3, afin de pouvoir les écouter sur mon PC. Au bout de quelques mois, j'ai dû constater que je n'étais pas très assidu pour la conversion (au fait, j'utilise l'excellent EAC et le non moins bon LAME pour convertir mes CD's), et surtout que le partage des morceaux sur le PC's de mon utilisatrice iPod favorite ne constituait pas la solution idéale et que donc, vraiment, ce serveur...

L'achat d'un NAS pouvait également constituer une solution, mais cela me semblait moins intéressant comme solution: un NAS, c'est une solution très "fermée" par rapport à un serveur et aux possibilités qu'il autorise. Il y avait évidemment un côté intéressant en terme de facilité de mise en place et de gestion. En creusant sur Internet, je me suis aperçu que certains NAS étaient moins "fermés" que ce que je ne pensais: possibilité d'accéder au système (la plupart sont des appliances Linux), fonction de serveur web intégrée, serveur iTunes intégré (hé, voilà qui se mariera très bien avec l'iPod shuffle de madame)...

Je  recherchais toujours aussi mollement la solution idéale à mettre en place, lorsque l'achat d'une carte SD 2 GB pour mon APN me fit définitivement basculer: le frein que constituait l'espace de stockage limité de l'ancienne carte ayant disparu, je fus confronté à une vacancière qui, au retour de Corse, me ramenait en cadeau 427 photos totalisant 699 MB. A ce rythme là, le petit disque dur de mon vénérable PC n'en avait plus que pour quelques reportages photos à vivre, avant d'afficher le fatidique message "disk full".

Allez, vite, un NAS. Oui, mais lequel ?