Le choix

Le côté Open Source du NSLU2 de Linksys me plaisait: pô cher (hein, les € ça compte aussi), possibilité de réutiliser mes vieux disques USB externes. Allez hop, j'achète: vu le prix, une erreur dans le ciblage du produit ne porte pas à conséquence et si le choix s'avérait bon, il ne me restait plus qu'à acheter de bons gros disques USB externes en profitant d'une promo. 

Si la machine est sympa, les possibilités se sont révélées limitées: accès lents (mais bon, mes disques USB ne sont pas des foudres de guerre), RAID quelque peu complexe à mettre en œuvre et surtout difficulté à mettre le système en veille, disques USB compris, après une certaine période d'inactivité. Pire, durant les essais, le disque utilisé a "disparu" plusieurs fois, nécessitant de redémarrer le NSLU2 (il s'agit peut-être d'un problème lié au disque en lui-même). Bref, pas concluant.

Le disque C: de mon vénérable PC m'ayant rappelé qu'il était saturé, l'espace disque restant sur le D: étant réduit à la portion congrue, je me suis lancé plus sérieusement dans la recherche de la solution idéale.

Les choix qui s'offre à un utilisateur particulier sont relativement limités (partant du principe que le budget dégagé pour l'achat est raisonnable: inférieur à 800 €). J'avais comme critère l'absence d'installation d'un quelconque pilote sur les machines clientes, celles-ci pouvant être des PC sous Windows ou sous Linux. Autre critère: la possibilité de mettre 2 disques en RAID 1.

Après quelques soirées d'hésitation, mon choix s'était porté sur le DNS-323 , de D-Link.

Certianes limitations existent au niveau de la gestion des utilisateurs et des groupes du DNS-323: un utilisateur ne peut appartenir qu'à un seul groupe et son appartenance ne peut plus être modifiée une fois l'utilisateur créé. C'est gênant si l'on veut que X et Y aient des accès différents (en lecture ou en écriture, par exemple) sur des répertoires communs. La solution consiste à créer des utilisateurs supplémentaires en fonction des différents droits à accorder. Dans mon cas personnel, au vu du petit nombre d'utilisateurs du réseau, je pouvais m'accomoder de cette limitation de la gestion des utilisateurs.

Quelques critiques sur la présence de bugs dans le firmware me faisaient hésiter. Or, les firmwares les plus récents étaient limités à une utilisation aux USA: limitation due à des restrictions sur l'exportation ou liée à des différences dans le hardware des NAS distribués aux USA et à l'étranger où de plus anciens modèles auraient été distribués ? Alors que je m'interrogeais gravement sur les raisons du pourquoi, l'espace disque restant sur mon disque D: se réduisait inexorablement...

Remotivé dans mes recherches, je décidai de regarder d'autres marques et d'autres modèles. Le site de Tom's Hardware m'a servi de comparatif principal pour établir une short list: DNS-323 ou Synology DS207 ? La lecture d'une pub dans un magazine me fait pencher in extremis pour le QNAP TS-201: design (c'est important: le machin sera dans mon bureau, sous mes yeux), prix raisonnable, silencieux, bon comportement thermique, serveur web PHP... Ah, là, un regret pour l'absence de MySQL dans le serveur web intégré: l'envie de disposer d'un serveur web en interne, tournant Joomla! me séduit de plus en plus.

Alors que j'étais sur le point de me décider et que j'en étais au stade de la recherche d'un distributeur du QNAP, je change à nouveau d'avis: va pour le Synology DS207 et sa base de données MySQL intégrée (détail des specs ici ). Finalement, les fonctionnalités de ce NAS vallent bien un petit serveur.

A grand coups de Google, je réalise qu'il existe 2 versions du DS207: une dotée de 64 MB RAM, l'autre de 128 MB RAM. Je réalise aussi que les boutiques en ligne françaises ne semblent vendre que la version 64 MB RAM. De plus, plusieurs sites mettent en avant les avantages du DS107+: processeur plus puissant permettant des taux de transfert plus élevés et donnant de meilleures performances aux applications (au serveur web), mais un seul disque. Pas de RAID donc.

Une étude sur les mérite comparés des différents processeurs animant les NAS qui avaient retenu mon attention me convainc: pas question d'attendre la sortie hypothétique d'un éventuel DS207+ et va donc pour le DS207.

Une ultime diversion due à un folder publicitaire me pousse à examiner le WD MyBook: très beau, bon marché, très simple à mettre en place. Mais aussi lent (selon les avis des utilisateurs) et trop fermé pour un utilisateur comme moi. Il s'agit sans doute d'un choix intéressant pour des personnes ne maîtrisant pas l'informatique, mais il ne me conviendra pas.

Alea jacta est: ce sera un DS207 à 128 MB RAM ou rien !

Synology DS207
Synology DS207