Trail de la Saint-Nicolas

L'ennui quand on a des sportifs dans la famille, ce que pour leur faire - parfois - plaisir, il faut, hé oui, faire du sport.

Or donc, me voilà contacté pour m'inscrire au Trail de la Saint-Nicolas. Sans trop savoir à quoi m'attendre, j'ai donné mon accord. Le rendez-vous était fixé le 7 décembre (d'où le nom: tout se tient...), tôt (enfin, selon mes critères) le dimanche matin.

L'épreuve se court par équipe de 2. Chaque équipe dispose d'un road book relativement facile à suivre pour effectuer un parcours de 21 km dans les bois du Sart-Tilman. A intervalle régulier, les participants doivent participer à des épreuves, qui, selon les résultats, peuvent apporter des bonus ou des malus en temps. Durant la plupart de celles-ci, le chronomètre est neutralisé. La variété des épreuves en dit long sur l'imagination des organisateurs:

    • parcours d'échasses
    • pétanque
    • remorquage de voiture en panne. Oui, je n'invente rien, la preuve:

      Remorquage de voiture Remorquage de voiture

 

  • parcours de mini golf (attaché à l'équipier, question de pimenter la chose)
  • parcours à effectuer juchés sur des casiers de bière. Compliqué ça: chaque équipe avait droit à 2 casiers, avec interdiction de mettre le pied à terre. Pour corser le tout, il y avait un quizz donnant droit à un bonus en temps:

 

Parcours des casiers

  • petit parcours d'orientation (avec une balise à trouver).
  • jeu de bébé (introduire des formes dans une boîte) à effectuer les yeux bandés...

Le problème, c'est que le parcours ne se fait pas vraiment sur un billard: d'après les calculs de certains, il présenterait un dénivelé positif d'environ 790 m ! Quand aux chemins parcourus, ils allaient du chemin de promenade à la ravine, en passant par les roncières ou les tunnels nécessitant l'utilisation d'échelle et de lampe de poche:

 

Sortie du tunnel

 

Surprise en fin de parcours: à 700 m de l'arrivée, nous sommes tombé nez-à-nez avec un sanglier qui a eu la bonne idée d'être plus effrayé que nous.

Le parcours est téléchargeable ici (il est surligné en rose).

L'ambiance est bon enfant: il y a une petite soixante d'équipes participantes, et sans doute une bonne trentaine d'organisateurs. Beaucoup n'accordent que peu d'attention au classement: l'important étant de participer.

En pleine côte Point carto