De Belle Ile à Bénodet

Ayant dû annuler en dernière minute un stage Horizon (croisière embarqué 3 voile) à Paimpol, je me suis inscrit pour le même stage au départ de la base de Concarneau.

La période choisie étant mars 2008, disons que les conditions n'étaient pas estivales... L'après-midi du samedi a été consacré à l'avitaillement, à l'inventaire et à l'installation à bord du bateau (un Sun Fast 32i).

Bon, la semaine promettait d'être roots suite à la panne des pompes fournissant l'alimentation en eau douce, sans doute due à un court-circuit au niveau de la pompe vide-cale

L'équipage  était constitué de 4 stagiaires (... dont 3 informaticiens) et d'un moniteur, Benjamin.

Le départ s'est fait le dimanche, avec au menu 2 bonnes heures de manœuvres entre Concarneau et Beg-Meil, sous la pluie, puis cap à l'Est ,vers Belle Ile. Avec une forte houle et des creux de 4 m (vents de 7 bf, quand même), les estomacs ont souffert ;-(

L'arrivée à Belle Ile s'est faite vers 19:00 h, avec prise de coffre à Port-Palais. Les spaghetti bolognese ont revigoré les troupes et remis d'équerre les estomacs.

Le lendemain, après quelques bord au près pour contourner l'île de Houat, nous avons profité de la météo pour un premier lancé de spi qui nous a amené rapidemment à Quiberon (à Port-Haliguen), où nou savons passé la nuit).

Le mardi, après une courte escale à Lorient (douche chaude et vaisselle au robinet du ponton), nous sommes partis en fin de soirée vers l'île de Groix, à Port-Tudy, pour une première nav' de nuit.

Le lendemain, ce fut le départ (tardif) pour une nav' avec une escale apéritive à Brigneau, un ancien port sardinier. L'accès est aisé, les coffres libres nombreux (hors saison, en tous les cas), et la crique superbe: merci à Benjamin de nous l'avoir faite découvrir. L'escale a permis de bénéficier de conditions favorables - au soleil et à l'abri du vent - pour un solide apéritif/goûter. Les olives, les chips et le saucisson terminés, nous avons largué les amarres pour faire route vers Bénodet. Le soleil s'étant couché, cette seconde nav' de nuit a été plus difficile: le phare de Langoz fut difficile à discerner, de loin, au milieu de l'éclairage urbain, et le phare directionnel vert de Bénodet était très... directionnel.

Le lendemain, après une des nuits les plus froide du stage, nous avons mis le cap vers l'archipel des Glénans en procédant à quelques envois de spi. Au mouillage, près de Penfret, nous avons terminé ce qui restait de l'avitaillement dans un gigantesque spaghetti/saucisse/poivron que nous avons digéré durant les 2 heures de près qui nous ont ramenées à Concarneau.

La météo annonçant du 7 bf, le vendredi matin fut réservé au nettoyage du bateau... et de l'équipage.

Mes photos sont ici , et celles de Frédéric sont là (y compris 3 vidéos).