Portugal 2003

En août 2003, 2 motos (une BMW R 1150 RT et une Honda Varadero) s'élançaient de Liège pour un périple de 15 jours et de 6.418 km au Portugal.

Roadbooks

Les road books sont disponibles en Excel (659 KB).

Hébergement

La liste des hôtels, chambres d'hôte... est détaillée ici.

L'équipement

Une semaine avant le départ, Marvaõ connaissait une température de 47,3 °C ! Nous avions donc tous des veste aérées destinées aux climat chauds: des Dainese Textile Air, qui comportent des protections aux épaules, aux coudes et aux avants bras. Les pilotes avaient des bottillons AlpineStars en tissu (avec protection du bout du pied et de la malléole). Tout cela s'est révélé approprié pour les fortes chaleurs.

Nous avons subi un orage à l'aller, en Espagne, et de la pluie en fin de parcours au Portugal, ainsi que sur le voyage du retour. Et là, le malheureux K-Way que j'avais pris n'a pas suffit. D'où le conseil: rajoutez une combi pluie !

Les routes

Merci le FEDER ! Les routes portugaises sont en général de très bonne qualité, parfois de véritables pistes au revêtement impeccable. Peu de surprises (gravillons, épingles non signalées...), un trafic pas trop dense (sauf exceptions le dimanche dans les endroits touristiques type Parc de Gerès), bref, idéales. On y retrouve aussi des routes qui dates "d'avant". Alors là, c'est moins gai. Mais ce type de revêtement ne constituait que des exceptions. En général, la qualité du réseau routier est de loin supérieure à celle de la Belgique, par exemple.

Dans beaucoup d'agglomérations, ils mettent des détecteurs de vitesse à l'entrée du village: si on dépasse la vitesse maximale (souvent 50 km/h), un feu situé peu après l'entrée du village passe au rouge et force à l'arrêt. Le système est efficace: on apprend vite à freiner pour respecter les limitations. Truc: si vous voyez que les locaux ne ralentissent pas, c'est que les feux sont en panne (ce qui est le cas d'environ 1 feu sur 3)...

L'essence

Légèrement plus chère qu'en Espagne, mais nettement meilleur marché qu'en Belgique, les stations services sont nombreuses et ouvertes même le dimanche. Le prix est le même partout.

Les cartes

Nous avions des cartes Michelin 2002 (n° 940) au 400.000ème. Décevantes: manquant de détails et surtout le type de route indiquée était sans rapport avec la largeur (et la qualité) de la voie. Des "petites jaunes" (2 voies étroites) méritaient le rouge des "2 voies larges" et réciproquement. A croire que Michelin n'a pas suivi l'évolution rapide de l'infrastructure routière locale.

Les guides

Guide du Routard et Guide Michelin: original non ? Bon, Internet nous a aidé aussi à préparer.